Esquimaux – arctic People

Les peuples de l’Arctique (Inuits ou Esquimaux) sont les indigènes de l’Alaska, nord du Canada et Groenland. Ils forment un cluster génétique disctinct (Cavalli-Sforza, Menozzi et Piazza 1994). Ils diffèrent génétiquement des Amérindiens en ayant un pourcentage appréciable du groupe sanguin B (absent chez les Amérindiens). Ils diffèrent des Amérindiens et des Asiatiques de l’Est en étant davantage adaptés au froid, avec des jambes et des bras plus courts et un tronc épais pour conserver la chaleur, un pli épicanthique plus prononcé et un nez aplati dans le visage pour réduire le risque de gelure. Les Esquimaux ont évolué pour former une race distincte car leurs ancêtres ont été isolés des Est-Asiatiques par la chaîne de montagnes Chersky en Asie du nord-est. Les Inuits se sont séparés des Tchouktches du nord-ouest de la Russie lorsqu’ils a migré à travers le détroit de Béring en Amérique du Nord il y a environ 13 à 11 000 ans. Au milieu du 20e siècle, il y avait environ 50 000 Inuits.


Références pour l’ensemble de la page: “Race differences in intelligence. An evolutionary Analysis
», Chapitre 11 pp.98-101, Richard Lynn, Washington Summit Publisher, 2006. 

 

Q.I des Esquimaux

La valeur médiane est de 91. Leur capacité crânienne importante aurait permis de penser qu’ils devaient avoir un Q.I supérieur aux Européens, pourtant ce n’est pas le cas. L’explication se trouve dans le chapitre “Causes des différences raciales ».

Table 11.1 IQs of Arctic Peoples

Références pour l’ensemble de la page: Race differences in intelligence. An evolutionary Analysis », Chapitre 11 pp.98-101, Richard Lynn, Washington Summit Publisher, 2006.