Pacific Islanders

Références pour l’ensemble de la page: « Race differences in intelligence. An evolutionary Analysis », Chapitre 8 pp.77-80, Richard Lynn, Washington Summit Publisher, 2006. 

Les « pacific islanders » sont les indigènes des nombreuses îles du pacifique, les principales étant la Nouvelle-Zélande, le groupe des îles de Micronésie, Mélanésie, Polynésie et Hawaii. Dans leur analyse génétique, Cavalli-Sforza, Menozzi et Piazza (1994) identifient les micronésiens, les polynésiens et les mélanésiens comme un cluster génétique distinct. Les habitants des îles du Pacifique forment une race mineure, avec seulement 1,5 millions d’individus. Ils sont à peu près 350 mille maoris en Nouvelle-Zélande, 380 mille sur les iles Salomon et à peu près le même nombre sur les iles Fiji. Leur population est de 170 mille à l’ouest de l’île de Samoa et 100 mille sur la Tonga. Ils sont génétiquement fort proches des asiatiques du sud-est (Cambodge, Indonésie…) desquels ils se sont séparés il y a à peine 6000 ans.

1. Q.I des Maoris de Nouvelle-Zélande

2. Q.I des autres habitants des îles du pacifique

3. Q.I des hybrides européens-pacific islanders et chinois-pacific islanders


1. Q.I des Maoris de Nouvelle-Zélande

La valeur médiane est de 85.

Table 9.1. IQs of New Zealand Maoris

Age
N
Test
g
Reas
Verb
Vis
Reference
1
12-41
53
WB
91
92
94
Adcock et al., 1954
2
13
214
PMA
90
90
94
87
Walters, 1958
3
15
98
OTIS
82
Ausubel, 1961
4
11
18
WB
81
79
84
Ritchie, 1966
5
8-12
238
OTIS
85
Lovegrove, 1966
6
13-14
236
OTIS
81
Du Chareau, 1967
7
14
77
OTIS
84
Martin, 1969
8
5-7
80
Verbal
90
90
Clay, 1971
9
14
55
SPM
88
Codd, 1972
10
4-6
151
PIPS
96
St. George & St.
George, 1975
11
9
211
SPM/VC
91
91
91
Harker, 1978
12
8-14
303
QT
95
St. George, 1983
13
10-12
130
TOSCA
90
St. George &
Chapman, 1983
14
8-9
22
WISC-R
92
Fergusson et al.,
1991
15
Adults
103
VR
92
Guenole et al., 2003

2. Q.I des autres habitants des îles du pacifique

La valeur médiane est de 85.
Table 9.2. IQs of Pacific Islanders
Location
Age
N
Test
g
Reference
1
Hawaii
6-12
105
Binet
85
Porteus & Babcock,
1926
2
Hawaii
10-14
302
NV
90
Smith, 1942
3
Hawaii
10-14
319
NV
82
Smith, 1942
4
Mariana Islands
6-16
200
Arthur
81
Joseph & Murray,
1951
5
Marshall Islands
12-18
407
CF
84
Jordheim & Olsen,
1963
6
Samoa
5-7
80
Verbal
90
Clay, 1971
7
Papua N. Guinea
17-18
152
SOP
82
Waldron & Gallimore,
1973
8
Cook Islands
4-6
110
PIPS
89
St. George, 1974
9
Fiji
12
76
QT
84
Chandra, 1975
10
Tonga
8-9
80
PAT
86
Beck & St. George,
1983
11
Papua N. Guinea
7-10
241
BG
83
Robin & Shea, 1983
12
Hawaii-Filipinos
16
3,507
STAS
89
Brandon et al., 1987
13
New Caledonia
5-10
96
KB
85
Cottereau-Reiss &
Lehalle, 1988
14
Pacific Islands
9-17
65
SPM
88
Reid & Gilmore, 1989

3. Q.I des hybrides européens-pacific islanders et chinois-pacific islanders

Les QI des deux groupes d’enfants métis sont légèrement supérieurs à la moyenne des deux races parentales. Le QI moyen des couples Européens-Hawaïens est en effet de 90,5, alors que le QI de leurs enfants est de 93. De même, le QI moyen des couples Chinois-Hawaïens est de 90, alors que le QI des enfants est de 91.
Le Q.I moyen des métis, légèrement supérieur à la prévision sur base de la moyenne des deux races parentales, est à mettre sur la compte du phénomène « d’hybrid vigor » ou hétérosis, souvent présent dans les croisements entre deux populations différentes. Le même phénomène a été trouvé à Hawaii dans une étude sur les enfants de parents Asiques et Européens, dont le QI était 4 points de plus que ceux des enfants d’Asiatiques et Européens (Nagoshi et Johnson, 1986) Dans cette étude, les trois couples de parents ont eu la même éducation et un statut socio-économique comparable, suggérant qu’il s’agit d’un effet génétique.

européens pacific islanders hybrids

 

Pacific Islanders
Maoris de Nouvelle-Zélande (Pacific islanders)

Références pour l’ensemble de la page: « Race differences in intelligence. An evolutionary Analysis », Chapitre 8 pp.77-80, Richard Lynn, Washington Summit Publisher, 2006.